En 2013, la société d’ingénierie KCI a commencé le projet de recherche en collaboration avec l’université technique de Delft et a développé le Double Slip Joint : une technologie innovante qui permet de joindre le monopieu et la pièce de transition pour les éoliennes offshore.

Cette jonction présente deux avantages : elle ne nécessite aucun entretien et cette nouvelle technologie permet de réduire grandement le temps d’installation, ce qui se traduit par une économie de coûts considérable. Un consortium composé de KCI, Van Oord et Sif a été formé pour financer un test en laboratoire et mettre au point un business case complet basé sur les aspects liés au développement, à la fabrication et à l'installation. Au sein de ce consortium, Sif a créé un prototype en 2017 qui est actuellement testé par KCI et Van Oord chez WMC. Les premiers résultats ont été présentés le 10 août par KCI.