L’énergie éolienne et l’énergie solaire font une avancée considérable en matière de fourniture d’énergie. La parité réseau / gridparity a été atteinte. Le coût de l’énergie renouvelable est le même que celui des carburants fossiles. Les sources d’énergie durable supplanteront au cours des années à venir les carburants fossiles sur le marché. Mais la croissance de l’énergie durable nous place également devant des défis importants.

100 ans d’énergie éolienne

Depuis le début du 20ème siècle, on veut faire de l’électricité avec l’énergie éolienne. En raison des frais d’investissement élevés, la production d’électricité par l’énergie éolienne n’était économiquement faisable qu’à petite échelle dans les régions dans lesquels les investissements d’infrastructure de fourniture d’électricité n’avaient pas encore été faits.

Depuis les 20 dernières années, les progrès vont vite. Grâce aux nouveaux matériaux et aux nouvelles techniques, le point auquel le coût de l’énergie éolienne est au même niveau que l’énergie produite avec des carburants fossiles a été atteint il y a peu. La parité réseau, comme cela s’appelle, a été atteinte. Mais la fin n’est pas encore en vue.

La fin des énergies fossiles

Bloomberg indique dans son rapport New Energy Outlook que les énergies éolienne et solaire domineront le marché de l’énergie entre maintenant et dans 15 ans. Les centrales énergétiques au gaz et au charbon ne serviront plus en 2040, dans de grandes parties du monde, qu’à titre de soutien. Ce faisant, nous sommes en train de trouver une solution pour les effets sur l’environnement de la consommation d’énergies fossiles.

Électrification de tout

La Tesla est bien sûr aujourd’hui l’exemple le plus parlant de voiture électrique. Mais d’autres moyens de transport fonctionnent de plus en plus souvent à l’électricité. Le transport de l’avenir fonctionne à l’électricité : voitures, bateaux motos et avions. L'industrie passera elle aussi à l’avenir à l’électricité durable. L’industrie à consommation intensive d’énergie des Pays-Bas peu même presque réduire totalement ses émissions à effet de serre en 2050, affirme le bureau de conseil McKinsey dans son rapport ‘Industrytransition – mission (im)possible’. La fourniture d’énergie durable doit croître de manière considérable pour accueillir l’électrification des transports et de l’industrie.

Stockage de l’énergie

L’électrification de tout et la croissance associée des énergies renouvelables impliquent des défis. Ainsi, l’énergie durable est dépendante des circonstances météorologiques. C’est la raison de la fluctuation de l’offre d’énergie solaire et d’énergie éolienne. Maintenant les centrales énergétiques, qui fonctionnent avec des énergies fossiles, interviennent encore lorsque l’offre d’énergie solaire ou éolienne est trop faible. Cela n’est plus une solution si l’énergie durable couvre la plus grande partie des besoins.

Le stockage de l’énergie est donc nécessaire. Le stockage permet de répondre aux besoins d’énergie lors des moments de pic et de stocker le surplus dans les moments de creux. Le stockage est donc nécessaire pour créer un équilibre dans le partage de l’énergie durable.

Il existe plusieurs options pour stocker l’énergie : la batterie en est l’exemple le plus connu. Mais le stockage est également possible au moyen de l’énergie hydraulique, de l’air comprimé, du stockage thermique, de l’hydrogène ou de l’ammoniac. Chacune de ces formes a ses avantages et ses inconvénients. La croissance de l’énergie durable nous contraint à bien examiner ces avantages et inconvénients les uns par rapport aux autres pour parvenir finalement au stockage d’énergie optimal.